[L'Histoire du Groupe]

 

1971-1972 Au début, le groupe formé par Jim, Rob et Andrew James s'appelait FARM. Les débuts à Sydney en 1971 étaient dans lestyle musicale de Led Zep.

1976 Cette année là, le besoin d'un chanteur se fit ressentir. Peterfut découvert grâce à une annonce passée par FARM. Par la suite, andrew qui a était malade fût remplacépar Martin. Au retour d'Andrew le groupe décida de garder Martin qui se mit à la guitare. La bande des cinq devint alors MIDNIGHT OIL. Enfin le groupe prit Gary comme manager pour tous ces talents de vendeur, ...

1978 Après une année de petits concerts autour de Sydney, la radio 2JJ permit à un plus large public de découvrir "The Oils" comme ils étaient surnommés alors. 200 concerts suivirent (Melbourne, Canberra...). Vu la tournure que prenaient les évènements, un album s'imposait. Ce ne fût pas chose facile étant donné que les compagnies de disques n'aimaient le style de Garrett. De ce fait est né le label indépendant Powderworks et fin juin 1978 sortait le premier album de Midnight Oil enregistré au légendaire "Alberts Studio" à Sydney. Cette année marque aussi le début des concerts comme celui donné aux halls de Sydney contre l'exploitation des mines d'uranium ou d'autres pour aider Green Peace...

1979 Sortie d'HEAD INJURIES après presque 3 mois de studio. Ce deuxième album à était fait avec la collaboration d'un producteur anglais nommé Les Karski. C'est de cet album que provient le titre "Cold Cold Cold Change".

1980 Pour cause de maladie, Andrew a dû quitter le groupe et a été remplacé par Peter Gifford. A nouveau à 5, le groupe part enregistrer dans un lieu appelé la Maison de la musique. Malgré quelques déboires dus au froid, l'album BIRD NOISES vit le jour en novembre.

1981 C'est l'année de la sortie de PLACE WITHOUT A POSTCARD enregistrésous le label du fameux producteur anglais Glyn Johns. Cet album, bien qu'enregistré à l'étranger (Grande-Bretagne), est celui qui porte le plus les couleurs et l'odeur de l'Australie : "Armistice Day", "Burnie", "If NedKelly Was King".

1982 Le groupe est retourné à Londres, avec en poche, toute une panoplie de chansons particulièrement engagées contre la course aux armements de cette époque. Par ailleurs, désireux de nouvelles expériences sonographiques, les membres du groupe enregistrèrent l'historique "10,9,8,7,6,5,4,3,2,1". Malgré la lourde tournée américaine et le monstrueux succès de "Power & the Passion" et de "U.S. Forces", la grosse tête ne pu s'emparer des 5 compères.

1984 Tokyo : C'est la ville qui a été choisie pour l'enregistrement de RED SAILS IN THE SUNSET. Pendant la réussite de "When the Generals Talk" et de "Kosciusko", Peter a annoncésa décision de se présenter au sénat australien sous l'étiquette d'un parti pour le désarmement nucléaire.

1985 Le groupe a été vraiment très occupécette année là : entre 2 courtes tournées aux USA et en Europe, il s'est impliqué dans les campagnes de préservationde la forêt tropicale (Queensland et Tasmanie) et il a enregistré 4 chansons, comprenant "Progress" et "Hercules", qui ont été regroupées sur SPECIES DECEASES. Entre temps, Peter Garrett continuait sa campagne pour le désarmement nucléaire.

1986 L'attention de Midnight Oil se tourna cette année là vers les indigènes australiens. Pour cette juste cause et pour les besoins d'un documentaire, ils composèrent "Dead Heart", chanson reprise dans la fameuse tournée "Black Fella White Fella Tour".

1987-1988 De retour à Sydney et bouleversé par l'expérience dans le désert l'année précédente, Midnight Oil s'est tout de même remit au boulot pour nous concocter DIESEL AND DUST. Y compris "Dead Heart", l'album contient des chansons tout à fait nouvelles comme "Dreamworld, "Beds Are Burning" (extrait WAV 259 ko), "Put Down That Weapon"... relativement tristes et d'un ton exprimant l'horreur et la colère, qui contribuèrent pourtant au succès de l'album et de la tournée mondiale.

1989 La rigueur de la précédente tournéea eu raison du bassiste Peter Gifford qui fut immédiatement remplacé par "Bones" Hillman. The Oils ont pu profiter de la tournée pour trouver l'inspiration pour écrire la majorité des morceaux de BLUE SKY MINING. La source d'inspiration des autres extraits fut bien entendu l'Australie. On retrouve aussi sur l'album un formidable hymne international : "One Country". Toujours autant impliqué dans la défense de l'environnement, le groupe donna un concert en plein-air à Manhattan, pour protester contre l'Exxon Valdez particulièrement et contre tous les accidents du même genre. Les fonds récoltés par la vidéo du concert (Black Rain Falls) ont servi la cause de Green Peace.

1990 Une année calme pour le groupe et surtout marquéepar les actions du président de la fondation Australienne pour la conservation : Peter Garrett.

1991 Reprise de l'activité musicale du groupe qui s'attacheàve la confection de la compilation en live SCREAM IN BLUE. Tout cela 15 ans à peine après la formation officielle du groupe.

1992-1994 EARTH AND SUN AND MOON marque la volonté du groupe de se tourner vers la "vraie" musique qui utilise de vrais instruments et des vrais sons. L'album a d'abord était lancé aux USA avec l'incendiaire "Drums Of Heaven" puis "Truganini" (petite note : Truganini est le dernier survivant des indigènes de Tasmanie).

1996-1997 C'est le retour aux studios de Sydney et Louisiana pour l'élaboration de BREATHE qui retourne aux sources du groupe avec "Surf's Up Tonight" et "Time To Heal" mais qui donne aussi dans le nouveau avec "Underwater" et "Sins Of Omission".

1998 Redneck Wonderland

2000 The Real Thing